FUL : « POUR GAGNER, IL FAUT BIEN GÉRER LE STRESS ET PARTICIPER D’ABORD POUR FAIRE VALOIR SON TALENT » #TRUEMUSICCHALLENGE
Un partage = Un encouragement :

Si vous ne connaissez pas FUL, c’est certainement parce que vous le connaissez plutôt sous le nom de Fulbert. Jeune artiste camerounais, il est le premier à avoir été signé sous le label de son mentor, Singuila. Né en 1997 à Douala, au Cameroun, il livre aujourd’hui quelques secrets sur sa carrière et sur son expérience après sa participation très populaire à une compétition de musique. Un échange à lire absolument par ses fans mais surtout par tous les jeunes talents qui s’apprêtent à participer au True Music Challenge (cliquez ici) – le concours de musique que nous vous avons annoncé la semaine dernière.


Starter Mag : FUL, vous êtes l’un des 04 grands finalistes de la deuxième saison d’un concours de musique très réputé sur le continent africain. C’est cette aventure qui vous a véritablement révélé au public. Quelle est votre petite histoire ? Qu’est ce qui pousse un chanteur à participer à un concours d’ailleurs ?

Ful : J’ai un peu grandi en regardant des concours de chant. À la maison, mes sœurs regardaient beaucoup la Star Academia par exemple. Puis après, il y a eu d’autres choses comme Factor et AGT/BGT que je regardais énormément en fac. En cachette, je développais une affection particulière pour le métier grâce à tout ça et après, mes amis de karaoké et plusieurs personnes de l’industrie de la musique m’ont beaucoup encouragé à m’inscrire. Aujourd’hui, je ne regrette pas d’avoir tenté ma chance.

Starter : Qu’est ce qui est le plus dur lorsqu’on intègre une compétition musicale ? Les difficultés en d’autres termes.

Ful : Les miennes dès le départ ont été ma propre famille qui n’était pas d’accord. Jusqu’aujourd’hui c’est un peu le cas mais je suis quasiment irréprochable parce que je ramène des diplômes à la maison comme elle le souhaite. Donc la difficulté déjà commence quand tu fais un choix qui n’arrange pas ton entourage. Dans la compétition en elle-même, il faut apprendre à gérer le stress et surtout avoir une véritable mémoire. Nous avons eu très souvent des chansons qu’on ne connaissait pas du tout et il nous fallait un max de 03 jours avant le prime pour les maitriser. Ainsi de suite.

Starter : Quels conseils donneriez-vous à tous les jeunes talents qui en ce moment hésitent ou réfléchissent à se lancer dans un concours ?

Ful : Je leur dirai de ne JAMAIS faire une compétition pour gagner, mais pour faire-valoir leur savoir-faire et leur talent.

Starter : Pour en revenir à vous, comment gérez-vous le fait d’être devenu aussi populaire ?

Ful : J’essaie encore de m’habituer lol. Mais j’essaie surtout de garder mes principes de base.

Starter : Le public a commencé par vous connaître sous le nom de Fulbert. Pourquoi êtes-vous devenu FUL ?

Ful : FUL est un personnage que le label et moi avons créé, et qui démontre mieux l’univers musicale dans lequel je me vois évoluer. L’univers grandira avec le temps aussi. Et puis on trouvait que Ful était plus facile à retenir que Fulbert tout simplement lol.

Starter : Sur le plan artistique, vous êtes plus scène ou studio ?

Ful : Les deux. J’aime beaucoup la phase de création. C’est certainement le meilleur moment pour tout artiste qui compose et écrit. Ce qui est mon cas et j’ai à mes côtés l’un sinon le meilleur auteur-compositeur francophone qui existe. Je me vante bien de tout ce qu’il me transmet 😂. La scène est un super moment de communion avec ses fans et elle a aussi sa particularité. Donc je dirai que je suis les deux.

Starter : Parlez-nous de ON NE S’ENTEND PAS.

Ful : C’est une chanson dont l’inspiration provient de différentes situations que certains de mes proches ont vécu. Je me suis dit que c’est un super thème pour une chanson et on l’a fait. Avant ça, il y a eu Elle n’a d’yeux que pour… qui était mon premier single. Le prochain sera disponible très bientôt. J’ai vraiment hâte pour la suite. Beaucoup de surprises.

Merci à FUL pour cet échange très instructif. Si son histoire vous a inspiré.e à participer au #TRUEMUSICCHALLENGE, on vous donne toutes les modalités par ici. Pour rappel, il s’agit d’un concours organisé par l’artiste congolais Fally IPUPA et la marque de whisky BALLANTINE’S Cameroun 🥃. Les inscriptions sont ouvertes !

Auteur
Business Magazine

Depuis 04 ans, Starter s’efforce de favoriser l’éclosion d’un écosystème business jeune en mettant en relation, en faisant découvrir, en incitant à créer, etc. Armés de nos ordinateurs, de nos plumes et de nos appareils photo, notre équipe met un point d’honneur à informer & accompagner les entrepreneurs, à conter les plus belles histoires, avec pour objectif d’attirer l’attention du monde sur les initiatives qui le méritent. Nous sommes constamment à la recherche de nouveaux talents. Vous êtes passionné(e) de photographie, de graphisme, des métiers du digital ou de l’écriture ? Vous souhaitez rejoindre l’aventure Starter ? Nous attendons votre message !

Un partage = Un encouragement :